Team jaipalatrouille, équipages de la région centre courant sur une 206 cc et une 106 S16 F2000/13

Rallye Coeur de France 2008

Classement: 
      Général: 47ème/64
      Classe:4ème/6

ENORME !

Si je devais résumer le week-end du cœur de France en un mot, c’est ce que je dirais !

Le cœur de France a pour toute l’équipe commencé vendredi matin, sur le parking de « jardiland » ou nous avons déchargé la voiture pour l’emmener aux vérifications, à l’espace Malraux ,situé à joué les tours.

Ambiance de grosse course, des officiels partout, un public nombreux, on se sent tout petits !
On arrive aux vérifications administratives, on pointe comme pour un départ de spéciale ! 20 minutes pour coller les plaques et le numéro de course 51 qui nous est attribué.

 1 vidéo par L’équipe de Rallyecentre

Photos:                  Morgane

Photos:   William André         Morgane                   Ben                                                            Sylvain Le Tohic

Photos:   Morgane     William André         Morgane                          Ben                                              Morgane

Photos:                               Morgane                                                  Ben

Photos:    Morgane                  Mathieu Berger                                                     Franck Montmain

Photos: Stéphane Marinier          Tyto Alba                     Morgane                           Jonathan                         Tony

Photos:                                                                            William André

Photos:                 Morgane                                      Jonathan                      Morgane                                 Maud Marques

Photos:                 William André                                Mathier Berger                   Papa                                         Maud Marques      

Photos:       Alain Arroyo                    Tony                            Tyto Alba  

Photos:       Tony                       Morgane                                             Papa                                               Ben       

Photos:                                                                          William André

Photos:                                                     William André                                                              Jonathan

Photos:   Morgane                                                      Papa                                                                               Morgane

Photos:                                                  Michel Marechau                                                                      Alain Arroyo

Photos:                                                    Morgane                                                                                                   Ben

Photos:                 Morgane                                                            Papa                                        Morgane                        Jonathan

Photos:   Jonathan              Franck Montmain                                     Tyto Alba                                         Mathieu Berger

Photos:                                  Ben                                                                 Sylvain Le tohic                      Papa

 1 vidéo par Maud Marques

 1 vidéo par Sylvain Mahier

 1 vidéo par Fred du 37

 1 vidéo résumé de l’épreuve

Photos:                                                                    Romain Léger

Toute l’équipe s’y met, Benoît, Anthony collent les numéros sur les portières, mon frère colle la plaque sur le capot, et en même temps est interviewé par « TV Tours » !!
La voiture passe aux vérifications techniques, et direction le parc fermé.

Ce n’est que vers 17 heures, habillés en tenue de pilotes que nous sortons la voiture du parc, direction le centre ville de tours pour un passage sur le podium de départ.
An centre ville de tours, beaucoup de monde prés du podium et également sur la route.
Le timing du routier entre tours et Amboise est un peu court a mon goût, nous pointons a l’entrée du parc d’assistance juste dans notre minute !
Et la, coup de maître, les copains de l’assistance ont tout monté, la tonnelle, le camion bien aligné, la bâche au sol, les rampes prêtes… assistance de pros !!!

Un coup sur le pare brise, un peu d’essence, on vérifie le serrage et la pression des roues, et c’est parti pour la 1ere spéciale du rallye cœur de France.
5…4…3…2…1…GO !!!  100 mètres gauche 1 pour gauche 2, 150 mètres, épingle droite ciel … c’est parti, les deux courbes se prennent a fond, et j’arrive très vite dans l’épingle, je freine au dernier moment, les pneus fument un peu, petit coup de frein  a main pour redresser tout ça et c’est reparti !…. attention frein au poteau pour droite 6 montée… on arrive très vite au point spectateurs de cette spéciale de chargé, Aurélien le commentateur nous fais un peu de pub, c’est sympa !… 100 mètres gauche 6 et 200 mètres gauche 5.. je jette un peu l’auto pour l’inscrire en virage, c’est excellent, cette sensation de maîtriser la glisse !!… pour arrivée 5’09 »3 ! beau chrono, on va voir ce que ça va donner de nuit après !

Nous allons directement via le pont enjambant la Loire sur la spéciale de Nazelle, plus longue, mais également plus rapide.
5…4…3…2…1…GO !!!  150 mètres gauche 2 pour droite 3 long, .. merci le gros moteur, la côte est avalée en un rien de temps !… attention frein pour gauche 5 sale pour épingle droite sale.. nous arrivons a ce que je pourrais nommer un « champs de patates » tellement la route est abîmée ! d’ailleurs, je sors un peu large, mon poignet ayant été un peu lâche avec le levier du frein a main… et on repars en lançant des cailloux dans tout les sens !… droite 2 long pour gauche 4 jette…. Oulla, on soulage, l’arrière dérive un peu, heureusement tout rentre dans l’ordre sans soucis…. Pour arrivée… excellent temps de 7’00 »0 pile  qui nous permet de se classer devant de bonnes voitures de notre catégorie.

Un petit passage sur une placette ou nous attend un commentateur et nombre de spectateurs, et on rentre la voiture a Amboise pour 45 minutes d’assistance, les copains attendent fébrilement la voiture !
Et la valse des mécanos reprend, Anthony met du carburant, Flo vérifie les roues, Ben et Aurélien vérifient les niveau et les serrages moteur et boite de vitesse, Morgane nettoie le pare brise, et nous avec Vincent…. heuuuu, on fait rien !!!!
La rampe de phare est montée, essayée, c’est parti pour une seconde boucle de nuit.

5…4…3…2…1…GO !!!  100 mètres gauche 1 pour gauche 2, 150 mètres, épingle droite ciel … je passe un peu moins fort, mon copilote m’ayant fait comprendre qu’au premier passage j’étais un peu « limite » !… 300 mètres gauche 2 et 300 mètres attention frein bosselé avant bois…. J’arrive au rupteur de 5eme a l’entrée du bois !! impressionnant, Vincent me le confirmera ensuite !…. pour frein en gauche 3 pour épingle droite sale… belle épingle, prise un peu a l’arrache ! mais ça repars fort. Dans les sous bois de nuit, on a l’impression que les arbres se jettent sur la route, que cette dernière est devenue moins large et du coup , la sensation de vitesse s’en trouve décuplée !…. pour arrivée…. Au point stop, on nous informe de notre chrono de 5’18 »8 et je dis à Vincent »Tiens, je n’ai jamais pris un rond point si vite !! «  , morts de rire dans la voiture ! La fin de cette spéciale se situant dans une zone industrielle…Je perd un peu de temps mais l’essentiel étant de finir le rallye, et il y a encore 7 spéciales a parcourir..
Direction l’ES 4 et dernière de cette belle soirée.

5…4…3…2…1…GO !!!  …. droite 2 long pour gauche 4 jette… ce passage est impressionnant, le mur arrive très vite en face de nous, je continue d’accélérer quand soudain Vincent me dit «  fais attention « !! Effectivement, un petit ballot de paille trône au milieu de la route ! je donne un grand coup de volant a gauche pour l’éviter, un grand coup de volant a droite pour revenir sur la route… on a eu chaud !… mais cet événement nous a déconcentré, j’arrive bien trop vite dans le gauche qui suit je pile, les roues se bloquent, et je m’arrête dans un ballot de paille rond qui protégeais un poteau téléphonique… poussière dans tout les sens, on recule, on repars…. La rampe de phares éclaire les étoiles… pour arrivée . Au point stop, on informe du danger de ce petit ballot de paille qui obstrue la route et on nous donne notre chrono de 7’17 »2
On perd forcément du temps a cause de cette rencontre malheureuse avec ce ballot de paille, déposé par un « inconscient en manque de spectacle » ( pour être poli….)

J’informe l’assistance de préparer de quoi démonter la calandre et la rampe de phares afin d’y voir un peu plus clair, car dans le choc, un ventilateur de refroidissement a cassé et il est impossible de faire fonctionner le second car les fusibles grillent tour a tour.
Arrivée a l’assistance, les copains démontent la calandre, on enlève les pales du ventilateur cassé, on remet des fusibles…. Rien, ils fument tous !… pas trop le moral, l’horloge tourne, que va t’on faire ? abandonner ? continuer sans refroidissement ?… nous rentrons l’auto au parc fermé pour la nuit sans avoir trouvé la panne et réparé.
C’est après avoir un peu réfléchi ( ça arrive..) que nous trouvons une solution palliative : Un bout de câble ( confectionné par l’excellent Gabs, expert en hélicoptères…..) sera branché en direct sur les phares pour alimenter le ventilateur qui reste !!!
Nous allons au camping, une bonne nuit car demain, une grosse journée nous attend !
Samedi matin…..la nuit a été courte, on apprend qu’un ami, qui est également mon préparateur a cassé sa voiture , elle est irrécupérable, mais l’équipage va bien…
L’assistance part avant nous vers Savigny sur braye afin de monter la tonnelle etc.… moi je garde en poche un tournevis, une pince, et le « super câble » confectionné par Gabriel.
La voiture sort du parc fermé, direction Savigny.
Nous effectuons quelques kilomètres, et nous nous arrêtons sur une aire de repos afin de faire notre « bidouille »…. Ça marche !! Je préviens mon père par téléphone que le ventilateur tiens, mais que nous somme obligés d’être en plein phares !! je raccroche et tombe nez a nez avec un fonctionnaire de la gendarmerie m’intimant l’ordre de me garer sur le bas coté…. Résultat : 22 euros et 2 points pour utilisation du téléphone portable.. fais ch…. !!!!
Nous perdons beaucoup de temps sur cet « intermède », il nous reste que très peu de temps pour arriver a Savigny. La chance nous souris, Vincent pointe juste a temps, sinon ; nous aurions écopé d’une pénalité.
L’assistance est montée près du départ de la spéciale de Savigny, nous voyons donc passer tout les autres concurrents et amis, c’est très sympa.La bidouille est consolidée par un peu de scotch et des colliers, la pression des pneus est faite.. et c’est parti pour la 1ere spéciale de la journée.

5…4…3…2…1…GO !!! 150 mètre gauche 5 sale, 100 mètre gauche 3 pour droite 1… cool, ça roule impec, de bonnes sensations…. 250 mètres attention frein pour droite 6 sale.. je vois la voiture du concurrent parti 1 minute avant moi, je le rattrape et le double juste après le virage droite, ça fait bizarre, on se croirais sur un circuit !… gauche 6 sale pour droite 6 … j’attaque un peu trop le droite, je sors un peu large, Vincent me fait comprendre de me calmer un peu… il a raison, faut pas s’enflammer ! … gauche 6 sale, attention bosse au stop…. Et la, on s’envole !!! impressionnante la bosse de Savigny, mais derrière il faut freiner fort car le gauche 5 est très très sale !!!… pour arrivée… pfouuu, il fait chaud, 10’05 »7 beau chrono, on va tenter d’améliorer a la seconde boucle. La bidouille a bien tenu, le moteur n’a pas chauffé, je suis rassuré, direction l’ES6, on va pouvoir attaquer !

5…4…3…2…1…GO !!! 150 mètres a fond 100 mètres droite 3 pour gauche 4 a l’arbre… ça glisse !!…. 100 mètres, attention frein avant ciel pour gauche 4 jette…. Génial, l’entrée du village de Cellé se fait sur 2 roues, on a également l’impression de rentrer dans l’église !!… droite 2 pour gauche 1 , je rattrape le même concurrent , il me laisse passer tranquillement, sans me gêner, tout se passe dans un esprit très sportif… guche1 pour droite 1 pour épingle droite… aïe , frein a main raté, je reste sur place ! mais ça repart de plus belle !… pour arrivée… Vincent me donne le chrono 9 ‘19 »1 excellent , on a bien pris plaisir sur cette spéciale rapide mais il fait une chaleur terrible, ça fatigue !
Nous rentrons la voiture en parc fermé et allons a pied nous restaurer a l’assistance avec toute la bande de copains, ça rigole, ça chambre, ambiance géniale !

L’heure de sortir la voiture arrive et nous nous dirigeons vers l’assistance. Le pare choc est démonté, la calandre, et un nouveau ventilateur rejoins son acolyte. Le branchement ce fera de la même manière : pour faire fonctionner les ventilateurs, il me faudra mettre les « pleins phares »… et ça tiens !!
Direction l’ES 7… 5…4…3…2…1…GO !!! .... le saut de la bosse est toujours aussi génial, surtout quand il faut gérer l’atterrissage, le freinage qui suit pour prendre le virage a gauche et le «  doublage » du concurrent désormais habituel !!! Chaud mais génial ! …gauche 5 sale en ciel pour gauche 5 sale…. Le passage de la carrière se fait dans un nuage de poussière, les spectateurs vont être servis ! … pour arrivée ! Le chrono annoncé 9’50 »7  nous indique que nous avons amélioré d’une quinzaine de secondes !! Allez, il faut améliorer dans la spéciale de Cellé également !

5…4…3…2…1…GO !!! 150 mètres à fond…. L’entrée du village est toujours aussi surprenante par l’effet de vitesse procuré par la descente et la promiscuité des murs… pour gauche 1 pour droite 1, 100 mètres droire2 pour gauche 1… je mord les cordes, je suis presque au rupteur de 5eme, ça défile, je m’amuse à jeter légèrement la voiture pour l’inscrire au mieux dans les virages, je double toujours le concurrent parti avant moi, j’ai même le temps de lui adresser un coucou de la main !… Pour arrivée... Vincent me crie dans les oreilles «  c’est de la bonne, c’est de la bonne » !! 9’10 »3  Ha oui, pour améliorer, 9 secondes de moins, c’est très bien !!! Il est tout sourire, on prend vraiment notre pied sur ces belles spéciales.
Direction l’assistance, le bal des mécanos reprend ! Mais ils s’ennuient un peu du coup, il n’y a plus rien a « bricoler » sur la voiture ! Gabs me distille les derniers conseils : C’est bien, tu n’a plus qu’une boucle, tu a fait le plus gros, le plus dur, il faut FINIR… ha oui, je veux le finir ce rallye ! Je dis a Vincent : pas grave si on fait un chrono moins rapide, nous sommes 4eme de classe, on ne peux pas rattraper le 3eme  et on tiens a distance le 5eme…

5…4…3…2…1…GO !!! ....  gauche 2 étroit pour droite 2 pour gauche 2…passage génial dans les caves, la voiture passe juste tellement c’est étroit… 100 mètres gauche 2 pas corde attention frein pour droite3.. Je retarde au maximum mes freinages…. Pour arrivée ! Vincent m’annonce : tu est malade, on ne devais pas améliorer, on fait 9’50 »2 ! Ce n’est qu’une demie seconde de mieux mon petit que je lui réponds !! On se dirige tranquillement vers la dernière spéciale, «  il faut finir, il faut finir »… un dernier petit « pipi  de la peur » et c’est parti !

5…4…3…2…1…GO !!! 150 mètres à fond …. Je commence à aimer les portions rapides après le village de Cellé. La voiture est soudée comme un kart, les amortisseurs sont remarquables d’efficacité… gauche 1 pour droite 2 pour gauche 1 …. Vincent peine à parler, à crier même tellement le passage dans «  la compression « est violent !! … 100 mètres droite 3 pour arrivée au poteau !!!   On exulte tous les deux !! YES YES !! On a fini les 10 spéciales !!! C’est avec un sourire énorme que l’on prend note de notre dernier chrono 9’06 »9 !! Oui, Vincent, 4 secondes de mieux !! Une légère mélancolie s’empare de moi, les deux jours ont été riches en émotions !! Nos places dans le classement général se figent, nous finissons 4eme de classe. Nous faisons un petit tour à l’assistance qui, d’ailleurs a été démontée par tous les copains, histoire de mettre un peu d’essence pour les 60 kilomètres de routier qu’il nous reste a parcourir entre Savigny et Amboise.
Je fais la route tranquillement, et malgré le vacarme qui règne dans la voiture, Vincent ne résiste pas aux bras de Morphée !
Nous arrivons sur le podium d’Amboise, fatigués et heureux d’avoir terminé cette belle course, la voiture est rentrée au parc, ça y est on a FINI !!
Mon discours humoristique sur le podium a bien un sens, sans toutes les personnes qui nous ont aidées, je n’aurais pas pu concrétiser un rêve que j’avais eu il y a déjà cinq ans.

Je tiens à remercier mon frère Florent pour tout le travail qu’il a effectué cette année et la précédente, sans lui, rouler cette année aurait été impossible.
Merci à Moumou qui n’a pas hésité le moindre instant à « chiper «  le camion de son patron et ainsi nous faciliter les chargements et déchargements de matériel.
Merci à Ben, qui fait de son kangoo un véritable « camion-atelier », toujours là où et quand il faut pour monter, démonter ….
Merci à Anthony qui a su mettre de l’ambiance et prendre soin de nous tous, les petites attentions ne se voient pas forcément de suite…
Merci à Morgane qui a bien empêché que de méchants moustiques se collent sur mes vitres et d’avoir évité que l’on meure assoiffés…
Merci à Gabriel qui jusqu'à 2 heures du matin a joué à l’hélico dans son garage pour me dépanner en 25 minutes le lendemain, « sagesse et talent » sont de très bons conseils…
Merci à mes parents qui bon gré, mal gré sont embarqués dans mes aventures, je sais que toute la bande sera bien nourrie et arrosée…
Merci à tous les amis, copains, collègues qui sont passés nous voir, ça fait très plaisir, même si je ne passe pas trop de temps avec vous…
Merci aux petites femmes de la bande qui suivent les copains et sont heureuses de le faire...
Merci à tous les photographes et videastes qui me permettent d’avoir de beaux souvenirs
Merci à mes partenaires fidèles, sans votre aide, vous ne pourriez pas rendre cette équipe si enthousiaste.
J’ai réalisé un rêve grâce à vous tous…
MERCI !