Team jaipalatrouille, équipages de la région centre courant sur une 206 cc et une 106 S16 F2000/13

Le résumé de la course par Florent, pilote de la 206ccR...






Le rendez-vous était donné pour ma course de côte à St Arnoult.
Au départ les deux voitures du Team . Cyrille pour une première avec la 106 sur un parcours qu’il connait et moi pour une première fois dans cette discipline.

Course de côte de St Arnoult 2010

Classements: 
      Cyrille:
1er N2 , scratch: 25/59
      Florent: 4eme F2000/2, scratch: 49/59

 1 caméra embarquée à bord de la 206 ccR.

 1 vidéo par Touptit

 1 vidéo par Morgane

Photos:  Morgane , Daniel Gauthier, Photographic’mans , Objectifvidéo.

 1 vidéo de la 106 par Morgane.

 1 vidéo de la 206 par Morgane.

Le samedi après midi nous arrivons avec les autos sur le parc concurrents, nous nous installons à notre place favorite. Nous faisons une petite reconnaissance à pied de la côte.
Cyrille m’explique les trajectoires qu’il faudrait que j’essaie d’avoir pour être efficace .Je pose quelques questions aussi à William qui connait bien le parcours.
Nous décidons avant les vérifications administratives et techniques de changer les plaquettes de freins arrière de ma 206.
Les freins d’origine ne me paraissent pas assez efficaces sur les gros freinages, sensation ressentie lors du rallye de Bléré.
Aurélien se chargera de réaliser cette opération en 5 minutes chrono sur chaque étrier.
Cyrille me conseille de faire quelques freinages fort et de régler mon répartiteur en fonction de l’attitude de l’auto, en 10 freinages je sens l’auto plaquée au sol … je verrais bien en course...

Nous allons au vérifs, je demande à Katty, la femme de Moumou de monter dans l’auto. Elle s’exécute sans problèmes.
Le n°59 m’est attribué, je colle de mon coté les chiffres, Moumou se charge de faire de même de l’autre coté. Nous retournons sous les tonnelles .Maintenant l'auto est prête à en découdre avec les autres de la catégorie.

Dimanche matin, après une courte nuit, je retrouve l’auto sous la pluie, que dis-je sous un déluge.
Je décide de rester en slicks , la 1er montée se fera à un rythme soutenu sans prendre de risque … la côte est rapide et assez technique , il faudra faire attention à pas se faire prendre au piège sur les rapports de boite dans certains virages a haute vitesse.
Je me remet directement dans la fil d’attente pour la seconde montée d’essai. Pour cette seconde montée, je continue à appréhender les trajectoires et tente d’y associer le bon rapport de vitesse , cela toujours sous la pluie.
Je me prépare pour l’essai Chrono, une accalmie!!! Mais au moment de partir la pluie tombe comme des hallebardes, je fais un modeste 59 ‘’64, je suis tout même heureux du chrono.

Nous faisons la pause déjeuner, le temps se dégage et la route sèche durant cette interruption.
L’heure du départ arrive, après un briefing des pilotes, je me prépare dans l’auto, mon tour arrive. Mon frère me fait un petit signe pour m’encourager. La lumière passe au vert, gooooo…
La vitesse est beaucoup plus soutenue sur le sec, le chrono s’en ressent, 54’’86 . La chicane se passe assez rapidement, je vais tacher de m’améliorer au prochain coup.
En redescendant je suis convoqué à la pesée de mon véhicule. Le couperet tombe : 1026kgs… Cédric et Séverine, deux adversaires de ma catégorie sont assez surpris ? « Quoi tu fais 54sec avec une auto aussi lourde et un moteur d’origine ?« Effectivement je suis moi aussi assez content car je suis à 4 dixièmes de William, une bagarre amicale va se mettre en place entre nous deux.
Je repasse par l’assistance pour remettre un peu de carburant.

Je me remet dans la file des autos, avec l’ambition de faire un peu mieux , je m’applique à mettre en exergue les conseils de mon frère , de Gabriel et de William.
Gooo le chrono m’est donné par William monté un peu plus tôt, 54’’46 .
Je fais le même temps que lui à sa première montée! Cool on se tient dans les chronos, dans ma catégorie les dés sont jetés, je suis 4ème sur 6, le 3eme est à plus de 2sec.

Je vais tacher de « sortir la grosse attaque » dans la dernière montée.
Après une longue interruption de course, où j’en ai profité pour discuter avec les amis venus nous voir, ma filleule, mes grands parents, nos voisins… je pars pour la dernière montée avec l’idée de donner le meilleur de moi-même, je freine tard , je reste dans les tours au niveau de la chicane que je passe très vite.
Au moment de me garer dans la fille d’attente, William arrive face à moi et me dit en s’agenouillant. Flo, tu m’as tué, tu m’as battu !! » J’y crois pas tu as amélioré de plus d’une seconde, tu as fais 53’’38, tu es devant moi pour 1 dixième !!! Bravo !!!
Nous redescendons tous en convoi jusqu’au parc fermé, j’apprends les temps réalisés par Cyrille et Gabriel, il y a eu deux bagarres, d’un coté Cyrille et Gabriel, et de l’autre William et moi.

Je suis plutôt content de mon résultat, car j’ai compris des choses sur le positionnement de l’auto, son point de rupture, sa tenue de route, ses freinages. Reste encore beaucoup de chemin à faire.
Maintenant il faut continuer et mettre cela en pratique en rallye.